Tior, le self défense militaire

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser plus particulièrement à des techniques de combat un peu méconnu du grand public, mais qui fait un tabac lorsqu’il s’agit de self-défense. Aujourd’hui, nous allons parler du TIOR ou Techniques d’Interventions Opérationnelles Rapprochées.

C’est un art martial de self-défense conçu avant tout par et pour l’armée, mais qui peut aussi servir dans la vie civile dans le cas d’une agression par exemple. Le TIOR est en résumé, une alliance entre le MMA et les techniques habituelles en auto-défense. Dans cet art, vous apprenez à vous défendre lors d’un combat à un contre un ou lorsque plusieurs personnes tentent de vous faire du mal en utilisant des armes blanches et des bâtons.

Tior, l'armée a crée le tior

Les origines (l’armée)

Autrefois lorsque l’armée combattait, il utilisait principalement des armes à feu, aujourd’hui encore bien-sûr, mais dans certains cas, l’armée ne peut pas se permettre de blesser accidentellement ou gravement des civils. De ce fait, les méthodes pour maîtriser ou pour arrêter des agresseurs ont radicalement changé. C’est pour cela que le TIOR a été créé.

Le Tior intègre des techniques et méthodes pour neutraliser, parer une attaque, faire des prises, des clés, concrètement, il s’agit de savoir réagir et maitriser une situation d’agression. Ce qui est vraiment nécessaire pour les militaires lors d’une mission.

L’utilisation (en cas d’agression)

Comme dans toutes les techniques de self-défense, il vous faut d’abord adopter une philosophie. En effet, la première philosophie de pensée du pratiquant de TIOR est la recherche de l’efficacité. Mais cette recherche de l’efficacité doit se faire par des techniques et des mouvements simples, direct, rapide, précis et cohérent qui vous mette hors de danger.

En cas d’agression, vous devez rester dans un cadre légal de légitime défense. La violence est ainsi votre dernier recours pour vous défendre. Vous avez essayé préalablement de fuir la situation ou de modérer votre agresseur.

L'utilisation du Tior face a une agression dans la rue

apprendre le self défense, tior

Comment apprendre (principalement à l’armée, mais aussi en club ou des coachs indépendants)

Comme tout sport de combat, vous pouvez alors apprendre toutes les techniques et les méthodes à savoir dans un club. En effet, il y a différents clubs qui vous proposent l’enseignement du Tior. Si vous optez pour aller en club, un coach vous aidera à savoir tous les points importants du Tior. Comme le fait que ce sport de combat est l’idéal pour le self défense surtout dans la rue.

Puisque le Tior vous apprend à être calme et à observer la situation qui se présente avant de faire quoi que ce soit. Aussi, le Tior ayant vu le jour auprès des militaires et de l’armée, si vous voulez tout savoir de cette pratique, il est idéal de faire appel aux experts de la pratique.

En effet, comme les militaires utilisent très souvent les méthodes du Tior, ils ont donc beaucoup plus d’entrainement et d’expertise en la matière. Ce qui vous permettra de tout voir, les prises, les techniques, etc. faits dans son origine. Ce qui fera plus la différence, que ce soit sur comment améliorer la technique ou encore sur comment faire face à un agresseur. Par ailleurs, et c’est logique, la plupart des instructeurs de Tior, sont des anciens militaires qui enseignent aux civils ce qu’ils ont appris à l’armée.

Les bases (la garde, les déplacements, les distances)

La garde : La garde lorsqu’il s’agit du Tior basique, c’est-à-dire une garde simple qui peut changer à tout moment ; surtout si les agresseurs portent des armes blanches. Nous vous conseillons d’opter pour la garde d’abordage. Cette garde est la plus simple et c’est la plus pratique puisque vous pouvez à tout moment attaquer et vous défendre ou bloquer ou encore parer. Pour se faire, il faut que vous montriez vos mains sans signe d’agressivité, car lors d’une agression la situation peut vite déraper.

Les déplacements : Pour les déplacements, vous devez vous déplacer avec souplesse, fluidité, explosivité. Vous ne devez pas croiser les jambes et les appuis bien ancrés au sol pour une bonne stabilité. Vous devez prendre en compte la distance, c’est important.

Les distances : Dans l’art du Tior vous avez plusieurs sortes de distance : premièrement, vous devez prendre en compte la distance visuelle (prendre en compte votre environnement et votre vision périphérique). Ensuite, deuxièmement, la distance verbale (vous devez entendre et être entendu et bien sûr, à l’abri des coups qui peuvent pleuvoir). Enfin, troisièmement, vous avez la distance physique (la distance de combat vous permettant de donner des coups et d’esquiver des coups).

les principes de base en self défense

Les bases en self-défense

Conclusion

Le Tior est une arme redoutable de self-défense, et pour l’utiliser à bon escient, vous devez garder constamment en tête les principes de ces techniques de combat. Pensez aussi au coup d’arrêt, c’est là que se détermine la suite d’une altercation.

En effet, gardez à l’esprit que le principe du Tior, l’idée étant d’en sortir le plus rapidement de la situation d’agression ou de maitriser votre agresseur pour être hors de danger. Mais le plus important est que vous ne devez utiliser les techniques du TIOR qu’en solution de derniers recours pour vous défendre.

Sport in place propose des coachs sportif qui sont des anciens militaires et qui proposent d’enseigner les techniques du Tior :